Quel est le fonctionnement d’une pompe à chaleur sol-eau ?

Pour chauffer correctement votre foyer et profiter d’un confort thermique tout au long de l’année, rien de mieux que d’opter pour une pompe à chaleur. Elle se décline en plusieurs systèmes, qui sont de plus en plus élaborés, pour vous faire profiter d’un rendement optimal qui justifiera largement l’investissement de l’installation de ce type de système. Aujourd’hui, on se concentre sur la pompe à chaleur sol-eau, qui gagne à être prise en compte pour d’éventuels travaux de rénovation énergétique.

En quoi consiste une pompe à chaleur sol-eau ?

L’étude des profondeurs de la terre a mis en exergue l’impressionnante source d’énergie que renferme notre terre, à savoir, plus on va en profondeur, plus la température du sol est importante, d’où la géothermie qui correspond à l’utilisation de cette chaleur emprisonnée en profondeur, pour alimenter la surface. L’un de ces moyens est la pompe à chaleur sol-eau, qui a pour principe de puiser dans l’énergie du sol, qui est 100 % renouvelable, pour alimenter les systèmes de chauffage de nos foyers par le biais, par exemple, d’un sol chauffant. Pour avoir une chaleur suffisante pour chauffer nos maisons, il faudrait creuser réellement profondément, mais cela coûterait beaucoup plus cher. Par conséquent, pour atteindre une chaleur suffisante et garantir le confort thermique de votre maison, la pompe à chaleur va s’appuyer sur deux circuits. Le principe de fonctionnement repose, dans un premier temps, sur un réseau de capteurs enterrés dans le sol (à l’horizontale ou à la verticale) et véhiculant un liquide caloporteur, qui puise dans la chaleur du sol et sera orienté vers un compresseur qui va transférer cette source vers le réseau de chauffage de votre maison, qui peut être de différents types :

  • Plancher chauffant ;
  • Chauffage central.

Cependant, pour compléter ce système, on estime que 20 % de cette énergie est fournie par de l’électricité. Ce système peut aussi être utilisé comme pompe pour chauffer une piscine.

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur sol-eau ?

Même si l’installation d’une pompe à chaleur sol-eau est assez coûteuse, il faut prendre en compte le fait que cet investissement sera rentabilisé au long terme par les économies que vous ferez sur la facture énergétique, qui se voit réduite de manière conséquente sur une année. Et si vous voulez aller plus loin dans cette action écoresponsable et économe, vous pouvez combler les 20 % d’utilisation d’électricité par ce dispositif, en optant pour un apport électrique photovoltaïque, qui, là encore, engendre des frais d’installation, mais seront rentabilisés par les économies sur la facture d’électricité. Une autre manière d’économiser sur les frais qu’implique ce type d’installation, c’est de bénéficier d’une des aides de l’état, à condition d’être éligible. Parmi ces aides, il y a notamment les aides de l’organisme Anah, ou encore le crédit d’impôt pour la transition énergétique, ainsi que les offres de Total Energies, il en est de même pour une pompe à chaleur air-air, ou encore une pompe à chaleur air-eau. En plus d’être une solution économique, ce type de pompe vous permet de bénéficier d’une chaleur douce et homogène, et contrairement à la pompe à chaleur air-eau, même en hiver, vous profiterez d’un chauffage performant, avec un coefficient COP élevé, et vous n’aurez nul besoin d’un chauffage d’appoint. L’atout majeur est que même en été, vous bénéficiez d’un système rafraîchissant à moindre coût, difficile de ne pas opter pour l’utilisation d’une pompe à chaleur sol-eau.

Quand peut-on installer une pompe à chaleur sol-eau ?

L’installation d’une pompe géothermique nécessite d’avoir une surface de terrain dans votre jardin assez spacieuse, pour pouvoir installer le dispositif sous-terrain qui correspond au collecteur avec capteurs. On l’enterre généralement selon le modèle à 1.5 m de profondeur, il ne restera plus qu’à relier celui-ci au système compresseur et échangeur, pour bénéficier d’un chauffage efficace. Mais souvent, ce forage nécessite une étude géotechnique du sol, qui peut être assez onéreuse. De plus, pour pouvoir installer les sondes géothermiques nécessaires pour le fonctionnement de certaines pompes à chaleur sol-eau très performantes, il faut avoir une autorisation. Pour l’obtenir, il faut se renseigner au préalable auprès des services publics de votre région. Il faut savoir que ces sondes sont prévues pour un enterrement très profond qui peut atteindre les 100 m de profondeur, contrairement à la pompe à chaleur classique.

Vous Aimerez Aussi

Que faut-il savoir avant d’investir dans une pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur représente des travaux importants dans le processus de rénovation ...

Garantie pompe à chaleur : obligatoire pour tout professionnel

L’installation d’une pompe à chaleur est un investissement écologique et économique sur le long ...

Quels sont les avis sur les pompes à chaleur ?

Les pompes à chaleur sont capables de bien plus que de chauffer, elles permettent ...